D'autant que la crête ne fait pas le moine ni l'habit le punk et qu'il y a bien trop à vivre là maintenant. Alors tous à vos ordis, faites péter les décibelles visuelles. Le voyage c'est comme le rock : c'est tout à fond!

Ici Pérou, à vous Paris!!!



N.B. : en cliquant sur la première photo d'un article, la série s'affiche en grand à l'écran.

samedi 1 décembre 2018

Bocas del Toro - Panamá, Côte Caraïbe, novembre 2018


On termine notre petit tour initiatique du Costa Rica au Panamá, à Bocas del Toro, un archipel de l'autre côté de la frontière caribéenne. Histoire de renouveler notre visa touristique en attendant le permis de séjour. En attendant on en profite.



Débarqués du bus à Almirante, désormais tous les déplacements ont lieu en bateau. Le taxi local nous emmène à Bocas, sur l'île principale, où on passe la soirée avant de partir le lendemain en excursion dans les îles environnantes. Alternance de belles mangroves, de jungle jeune et jolie, et de plages, pourries. Terre-eau-terre-eau terreau fertile, terrain de jeu et berceau d'nature.




















































































































































































































De Cahuita à Manzanillo - Costa Rica, Côte caraïbe, octobre-novembre 2018


"Team-building" : toute l'équipe de l'agence part une semaine sur la côte sud des Caraïbes costariciens. Travailler bien sûr, encore et toujours plus dur, plus fort le goût de l'effort. Aaaahhhh l'exploitation du petit peuple par le grand patronat, méchant. Sympathique, l'équilibre entre boulot de bureau, visites d'hôtels, découverte d'activités, de parc nationaux, rencontres de prestataires et labeur à la limite de l'esclavagisme donc, dans des conditions à la limite des Droits de l'Homme. On a la Haye au cul et même le feu, ça sent l'brûlé à la Cour internationale de la raie. Entre deux, une baignade. Entre deux baignades.

Le coin du Costa Rica que j'ai préféré jusqu'à présent. Une côte luxuriante et préservée. Une jungle encore plus haute et dense qu'ailleurs, qui dégueule sa verdure vegan jusque sur des plages vierges ou plus sûrement sauvages, les pêcheurs ayant péché comme leur nom l'indique. Le contraire eût été étonnant. La preuve, ils se rendent à l'église le dimanche pour le confesser. Avant de retourner à la pêche, leur bateau en berne sur une bitte d'amarrage de la plage de Puerto Viejo, le gros village du coin où l'ambiance des Caraïbes bat son plein mais pas trop vite, voire lentement. Côte plus paisible, plus black, plus bordélique, moins aseptisée que certains endroits de la côte pacifique qu'on a pu voir jusqu'à présent. Moins américanisée aussi, même si on parle ici un anglais créole autant que l'espagnol. Le coin du Costa Rica où j'ai le plus envie de retourner. Salauds d'patrons. Créateurs d'envie d'liberté. Je suis à la limite de m'syndiquer. Nan j'déconne : quand même faut pas déconner.










Plage et parc national de Manzanillo.














































































































Parc national de Cahuita.





































































A Puerto Viejo de Talamanca.








































Les Caraïbes c'est du régal. Les syndicats n'ont qu'à bien s'tenir, la grève c'est pas pour demain. En tout cas pas la grève de la faim. Hein Juanba?